Turnk x StaffMe - Interview de Jean-Baptiste Achard

Publié le
5.20.2022
Category
Cas d'usage

StaffMe, c’est quoi ? 

Lancée en mai 2016 par Jean-Baptiste Achard et Amaury d'Everlange, StaffMe est la première plateforme de mise en relation entre jeunes indépendants et entreprises pour la réalisation de tout type de prestations ponctuelles. Allant de l’aide administrative, de la logistique de l’animation commerciale ou encore des prestations dans le domaine de l’évènementiel. 

StaffMe a fait appel à Turnk pour son accompagnement, son intégration de Salesforce et sa maintenance. Dans cette interview que vous pouvez également retrouver sur Youtube, Jean-Baptiste Achard le co-fondateur de StaffMe nous fait part de son expérience avec Turnk. 

Quels étaient les besoins de StaffMe avant de rencontrer Turnk ? Quels ont été les bénéfices de ce projet pour StaffMe ? En quoi le choix du NoCode leur a été bénéfique ? Quelles sont les prochaines étapes pour StaffMe ? Jean-Baptiste nous dit tout ! 

Interview de Jean-Baptiste Achard :


Quelle était votre problématique avant de rencontrer Turnk ? 

« Chez Staffme pour notre démarchage commercial, nous utilisons depuis le lancement l'outil Salesforce et c'est vrai que l'entreprise grandit beaucoup. Aujourd'hui, on a plus d'une quinzaine de commerciaux qui utilisent l'outil au quotidien et il doit évoluer avec les besoins que l’on connait dans l’entreprise. Et c'est pour cette raison qu'on a fait appel à Turnk, pour avoir un partenaire avec qui nous allions pouvoir développer et améliorer en continu l'outil Salesforce, qui est mis à disposition des commerciaux au quotidien chez Staffme. Et c'est ce que nous a permit l'équipe Turnk avec un accompagnement sur plusieurs semaines pour améliorer très concrètement notre outil Salesforce et avoir un outil beaucoup plus puissant à disposition des commerciaux pour leur permettre de mieux faire leur métier. » 


Quel a été le bénéfice suite au travail de Turnk ? 


« Le bénéfice immédiat du côté des commerciaux, c'est évidemment une meilleure activité commerciale et un meilleur suivi des leads, une meilleure compréhension des besoins des clients et donc, de fait, un développement du chiffre d'affaires de Staffme du fait de cette meilleure compréhension des clients. » 


Pourquoi vous êtes vous lancé avec Turnk ? Et pourquoi avoir fait le choix du No Code ? 


« Je suis un fervent défenseur du NoCode, je pense que c'est un mouvement profond et puissant dans l'écosystème tech et qu’il faut encourager. Et donc, quand j'ai su que Turnk se lançait dans l'accompagnement Salesforce, en 100%NoCode ou low code, je me suis dit qu'il fallait absolument aller faire un partenariat avec eux parce que c’est l'avenir de notre écosystème. Et il convient de l’encourager, et même de familiariser aussi les équipes chez nous, en interne, à ces nouvelles pratiques de développement qui sont qui ont la chance d'être beaucoup plus accessibles à tout un chacun. Et donc vraiment, je recommande Turnk et je recommande l'utilisation du No Code dans votre entreprise pour la faire grandir. »


Quelles sont les prochaines étapes pour StaffMe ? 

« Staffme, c'est une entreprise qui a beaucoup grandi depuis son lancement il y a cinq ans. Aujourd'hui, on a aussi d'autres projets. Staffme évidemment, c'est la plateforme de jobs étudiants qui continue à se développer. On a quasiment fait fois deux sur l'année 2021 par rapport à l'année précédente. Donc fois deux en nombre d'étudiants touchés, en nombre d'entreprises inscrites sur la plateforme. Et on a développé deux autres projets à côté. 

Le premier, qui est un organisme de formation, la Staffme Académie, qui permet à des jeunes entrepreneurs de 18 à 30 ans de se former dans des compétences diverses, comme créer son site Internet, prendre la parole en public ou connaître les fondamentaux du marketing.On a formé 1200 jeunes en 2021 et on vise la formation de 2500 jeunes pour 2022. C'est un objectif ambitieux.

Et enfin, il y a une troisième branche qu’on a lancée pour le coup l’année dernière, en 2021, qui s'appelle l’EITI. L'entreprise d'insertion par le travail indépendant, qui vise à accompagner via un écosystème, définit 150 jeunes très éloignés de l’emploi pour leur permettre, au bout d'un an et demi, de retrouver pour 70 d'entre eux un emploi durable, que ce soit en CDI ou alors via la création d’entreprise. Et ce beau programme porte déjà de très beaux fruits. On va continuer à le développer. Aujourd'hui, ce n’est que dans le 94, ce programme d'insertion et on a vocation à le proposer à Paris et à Marseille dans les prochains mois. Tout ça, c'est affaire à suivre. »

S'inscrire à la newsletter

Thanks for joining our newsletter
Oops! Something went wrong while submitting the form.